Accueil du site > Bricolage > Bien choisir son revêtement de sol

Bien choisir son revêtement de sol

Avant de faire le choix entre les principaux types de revêtement de sol à savoir le parquet, le plastique et la moquette, il y a plusieurs facteurs importants à considérer car chacun de ces revêtements a ses propres caractéristiques.

 

 

Outre le budget qui pourrait influer fortement sur le choix, il est important de définir les priorités qu’on attend de son revêtement (isolation acoustique ou phonique, sécurité, esthétique, entretien, longévité, etc.). Les habitudes de la famille et d’éventuels animaux domestiques sont également à prendre en compte.

Lors du choix définitif du revêtement de sol, différents types de revêtement sont à conseiller pour toutes les pièces de la maison. A titre indicatif, le plastique qui est très facile à entretenir sied parfaitement pour la cuisine, la moquette est indiquée pour le salon tandis que le parquet trouve bien sa place dans la chambre des parents. Quant au budget, il varie selon le type de revêtement choisi. Le plastique par exemple est le moins cher tandis que pour un parquet, son prix dépend de l’essence de bois et de son épaisseur. Parallèlement, le coût de la main-d’œuvre est à considérer si on se sent incapable de faire la pose soi-même. Pour le revêtement puisse tenir durant des années, le modèle choisi doit répondre aux normes en vigueur telles que la résistance aux produits d’entretien, au feu et à l’usure.

Opter pour le parquet en tant que revêtement du sol

Longtemps banni des pièces humides, le parquet en bois peut être posé dans les salles de bains si on choisit l’essence de bois qui résiste le mieux à l’humidité. Trois techniques de pose des parquets sont proposés : cloué, collé et pose flottante. Cette dernière technique est la plus facile à réaliser vu que les lames s’emboîtent comme les pièces d’un puzzle sans faire appel à des clous ou à de la colle. Il est d’usage d’installer un feutre en-dessous du parquet flottant pour prévenir l’humidité.

Pour la finition, on a le parquet ciré qui est de moins en moins utilisé, le parquet huilé qui est irréversible et enfin le parquet vitrifié (verni) qui est adopté par la plupart des ménages français. Parmi les essences les plus utilisées, relevons le hêtre, le sapin, l’érable, le chêne, le merisier et surtout les bois exotiques tels que le teck réputé imputrescible. Le stratifié n’est pas en bois mais prend parfaitement l’apparence du bois tout en étant beaucoup moins cher. Pourtant, même s’il ne constitue pas un parquet dans le sens propre du terme, il est facile à entretenir.

Choisir la moquette comme revêtement du sol

Avec des motifs de plus en plus osés et une bonne isolation thermique qui réduit significativement la consommation d’énergie, la moquette est très attrayante. On peut opter pour une moquette en fibre naturelle, en l’occurrence en laine, ou celle en fibres synthétiques, en polypropylène ou en polyamide. Ces derniers ont l’avantage d’être plus résistants tandis que les premiers gardent leurs couleurs plus longtemps. La moquette se pose de trois manières différentes : en dalles, collée ou flottante. Chaque technique de pose est à la portée de tout bricoleur à condition de bien connaître les différentes étapes du travail.

Dans tous les cas, il faut que le support, béton ou parquet, soit parfaitement propre, dépoussiéré et bien plan. Côté entretien, la moquette est un peu plus exigeante par rapport aux autres types de revêtement. En effet, le dépoussiérage se fait à l’aide d’un aspirateur une à deux fois par semaine. Un entretien plus poussé doit se faire tous les six mois. Pour ce faire, il faut utiliser un mélange eau-détergent pour nettoyer les fibres en profondeur, un aspirateur à injection-extraction est indispensable.

Revêtir le sol avec le plastique

Le véritable atout du plastique est son coût très abordable d’autant plus qu’il est maintenant disponible avec des couleurs et des motifs adaptés à tous les goûts. Il est possible de trouver des sols en PVC qui imitent parfaitement le bois ou le béton ou même le marbre. C’est également le revêtement le plus facile à entretenir en utilisant une eau savonneuse et une serpillère. Pour optimiser l’isolation acoustique et thermique, optez autant que possible pour les modèles les plus épais. Les sols en PVC sont disponibles dans le commerce en rouleaux de largeur variable ou en dalles. Pour ces derniers, choisissez des modèles à motifs simples pour que les démarcations ne soient pas visibles.