Accueil du site > Maison > Choisir la forme de son escalier

Choisir la forme de son escalier

Faisant partie intégrante de l’intérieur de votre maison, l’escalier permet de faciliter les déplacements ainsi que les communications entre les étages. Cependant, il existe plusieurs types et de possibilités de formes d’escaliers.

 

 

Donc, pour le choix de votre escalier, il convient de bien méditer sur vos envies et vos besoins, mais aussi tenir compte de l’espace dont vous pourriez disposer. C’est à partir de ces critères que vous pourrez adopter la forme de celui-ci.

Que ce soit en bois massif, en pin ou encore en palissandre, l’escalier permet de desservir de nombreux endroits de votre maison (mezzanine, étage, grenier, sous sol …). Un escalier comprend généralement des marches pour monter mais également pour descendre, avec parfois une main courante ou rampe pour la sécurité. Certaines fois en option, vous pouvez ajouter une marche débordante qui se caractérise par la taille de la première marche (supérieure à celles des autres). Vous pouvez choisir entre plusieurs modèles d’escalier : l’escalier droit, l’escalier en colimaçon ou encore les modèles escamotables. Un escalier peut aussi avoir un ou plusieurs tournants (un quart ou deux quart). Ces derniers modèles sont compatibles avec les accessoires tels un palier ou encore de boules décoratives.

Les différents types d’escalier

Les possibilités de formes et de dispositions des escaliers sont vastes. D’abord, le modèle le plus connu de tous et le plus simple à mettre en œuvre est l’escalier droit. C’est un escalier assez traditionnel où on ne rencontre pas de changement de direction. Avec une allure simpliste, l’escalier droit est plutôt gourmand en espace. Malgré la simplicité de la géométrie de l’escalier droit, de modèles modernes existent avec des styles et des designs qui s’adapteront très bien à votre intérieur. Le modèle d’escalier qui permet un important gain de place est l’escalier avec tournant. Ce peut être un quart de tournant soit deux quarts de tournants (ou demi). Ce type d’escalier est adapté si vous prévoyez un changement de direction sur votre escalier. Les marches qui ont la forme de trapèzes sur les un escalier à tournant constituent ce qu’on appelle un escalier « balancé ».

Servant lors des constructions provisoires ou les endroits fréquentés moins souvent (combles, sous-sol), les escaliers escamotables sont des types d’escalier qui sont pratiques et peu encombrants. Aussi, leur avantage réside dans leur coût qui est peu élevé. Le type d’escalier le moins gourmand en espace et qui s’adapte à tout type de surface est indéniablement l’escalier en colimaçon ou escalier hélicoïdal. Ce modèle d’escalier permet de gagner quelques mètres carrés de plus par rapport aux autres modèles tels les escaliers à tournants . Sa structure donnera un plus à la décoration de votre intérieur qui bénéficiera de la lumière qu’elle laissera passer entre les marches.

Les normes et les astuces concernant le choix des escaliers

Pour le choix de votre escalier, sachez que la contrainte principale est l’espace, si vous allez installer votre escalier dans une pièce de dimensions modeste, les modèles peu gourmands en espace sont préconisés (forme hélicoïdale). Aussi, pour optimiser l’espace, si vous optez pour les autres modèles (traditionnel ou avec tournant), disposez des meubles de rangement en dessous. Certains modèles sont vendus avec des meubles comme accessoires. Lors de l’achat de votre escalier, vous aurez le choix entre les différentes formes, les matériaux et les accessoires diverses. Toutefois, vous allez opter pour un modèle en fonction de l’espace où vous allez l’installer et l’utilisation future, un escalier menant dans la chambre des tout petits sera différents d’un autre qui mènera au grenier. Dans tous les cas, vous devez choisir un escalier qui ne soit pas trop difficile à installer et qui ne soit pas trop onéreux, les prix varient selon la géométrie de l’escalier et les matériaux avec lesquels ils sont faits (bois, métal, et même en verre pour les plus fantaisistes).

Ce que vous devez savoir concernant les escaliers avant de choisir le votre est qu’un escalier doit être agréable à utiliser. Les marches doivent être dans les normes afin de ne pas donner beaucoup de contraintes aux utilisateurs et la pente doit être inférieure à 45°. Pour les normes caractéristiques, la hauteur et l’emmanchement (dimension suivant la largeur) des marches doivent respecter des normes de fabrication. Pour un confort maximum, un escalier ne doit pas compter plus de 15 marches et la largeur devrait pouvoir laisser circuler librement les utilisateurs (doit pouvoir laisser passer au moins deux personnes de sens de circulation différentes).