Accueil du site > Bricolage > Choix et installation d’un nouveau WC

Choix et installation d’un nouveau WC

Le WC figure parmi les équipements sanitaires qui nécessitent un agencement minutieux à l’intérieur de la maison. Parfois, l’installation d’un WC n’est pas une tâche facile puisqu’il faut penser à son emplacement, au moyen d’évacuation, tout en recherchant le meilleur style qui sied à l’ensemble de la salle des toilettes.

 

 

Les magasins spécialisés proposent toute une panoplie de modèles de toilettes qui pourrait répondre à nos attentes en matière de design, de commodité et de confort.

Dans le choix d’un nouveau WC, deux critères semblent être déterminants dans le choix des acheteurs : le design et le niveau de gamme. En effet, le modèle classique de cet équipement est standardisé puisque les WC ont tous les mêmes formes de base, la cuvette et la chasse d’eau qui se trouvent au dessus de cette dernière. D’ailleurs, la matière de fabrication, généralement en porcelaine ou en céramique, et la dimension sont presque les mêmes chez tous les fabricants. Ainsi, le choix d’un nouveau WC est surtout motivé par les couleurs et le design. On peut ainsi trouver des WC aussi bien dans les styles les plus traditionnels de couleur blanche, que dans des styles plus sophistiqués ayant des lignes plus contemporaines, de différentes couleurs ou à motifs. Par ailleurs, sur le marché, la plupart des WC sont proposés sous forme de pack complet, incluant le WC, les accessoires et ses kits d’installation. Mieux encore, avec le manuel d’installation accompagnant le pack, il n’est pas besoin d’être un bricoleur de talent pour effectuer le montage. Toutefois, l’assistance du SAV d’un fournisseur ou d’un artisan est nécessaire lors de l’installation de certains modèles de WC plus ou moins sophistiqués.

Installation d’un WC traditionnel ou WC à poser

Parmi les modèles de WC dits ordinaires, on a le WC à poser qui est facile à monter et qui s’adapte à toutes les salles de toilettes. C’est le type de WC qui est le plus installé dans la majorité des constructions. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un WC dont la structure principale est à fixer au sol dans un espace prévu à cet effet. Une fois stabilisé et fixé sur son support, on peut immédiatement le raccorder avec l’arrivée d’eau et au réseau de déversement des matières. On a deux types de WC à poser selon le système d’évacuation : le WC à évacuation horizontale et le WC à évacuation verticale. Le premier est caractérisé par la présence du raccordement principal vers le tuyau d’écoulement des matières fécales à l’arrière de la cuvette. En revanche, avec un WC à évacuation verticale, le raccordement se fait avant la fixation au sol du WC et reste invisible puisque celui-ci est intégré à la cuvette. La plupart de WC à poser se fixent au sol par des vis fournies avec la cuvette. Ce type de WC est le plus prisé des artisans, non seulement pour son montage facile, mais surtout pour la simplicité de son entretien et pour les éventuelles réparations.

Le WC à bâti-support ou suspendu

Parmi les équipements sanitaires qui existent dans la majorité des constructions modernes, on a le WC suspendu. Il s’agit d’un WC ayant une cuvette semblable à celle d’un WC classique, mais ne possédant pas de chasse d’eau ni de supports apparents. La cuvette s’accroche au mur grâce à un bâti support. Le plus gros des travaux d’installation d’un WC suspendu consiste à solidifier le support d’amarrage et le bâti support qui va accueillir tous les éléments de plomberie. La cuvette et le bâti support se fixent au mur grâce aux chevilles de fixation fournis avec le WC. Mais si on n’est pas certain de la solidité du mur de soutènement qui va servir d’appui au WC suspendu, on peut le fixer à un autoportant qui permet de garantir sa stabilité. L’atout principal d’un WC suspendu est sans doute son ergonomie et son design. D’ailleurs, on peut trouver des WC suspendus dans divers coloris sur le commerce et on peut personnaliser l’habillage du bâti support, qu’il soit en bois ou en céramique. Ce type de WC résout aussi les problèmes concernant le manque de place dans les toilettes, ainsi que les problèmes de dissimulation des tuyauteries peu esthétiques.

Mécanisme et installation d’un WC à broyeur

Avec n’importe quel modèle de WC à cuvette, on peut installer un broyeur. Toutefois, le broyeur peut être aussi intégré par le fabricant au WC lui-même, d’où le nom WC à broyeur. Le mécanisme consiste à incorporer un moteur électrique faisant tourner une râpe à lames tranchantes dans la cavité intérieure de la cuvette et un interrupteur ou un poussoir relié au système de la chasse d’eau actionne le broyeur. Ce moteur a donc pour rôle de broyer les matières avant leur acheminement vers le tuyau d’évacuation. Un WC à broyeur est économique, surtout si on n’est pas prêt à s’investir dans l’installation d’un tout-à-l’égout ou d’une fosse septique. En effet, une fois broyées, les matières peuvent être acheminées dans le déversoir d’eaux usées de l’habitation. Un WC à broyeur est aussi une solution pour un WC installé loin du point d’écoulement d’eau usée. En plus, son installation ne requiert pas de tuyaux de grand diamètre comme dans le montage des WC classiques, et il est possible de mettre en place un système d’évacuation discret jusqu’à une centaine de mètres.