Accueil du site > Jardin > Comment aménager une terrasse ?

Comment aménager une terrasse ?

En venant prolonger le salon ou la cuisine, les terrasses sont devenues partie intégrante des habitations, leur rajoutant charme et plus-value. En matière de décoration, le naturel revient en force, permettant aux tendances anciennes et modernes de se rejoindre pour notre plus grand plaisir. pour satisfaire toutes les tendances.

 

 

Bois, pavés de pierre naturelle vieillie au charme intemporel, carreaux ou matériaux modernes imitant l’authentique, le choix est suffisamment large

Aménager une terrasse dans le prolongement de la maison est un véritable mini projet, nécessitant une mûre réflexion sur des éléments essentiels comme l’emplacement, les dimensions, le choix du matériau, qui sont avant tout une affaire de goût et de budget. Outre l’esthétique, d’autres critères peuvent être également pris en compte, comme la durabilité, l’adaptabilité au climat et les besoins en entretien.

Les exigences techniques préalables

Avant d’entreprendre l’aménagement, il est important de se renseigner au préalable sur les formalités administratives à remplir. La surface et la hauteur de la terrasse déterminent si un permis de construire est requis ou si le dépôt d’une déclaration de travaux à la mairie suffit. La construction de la terrasse ne peut se faire que sur un sol régulier et plat, recouvert d’une couverture géotextile pour empêcher la repousse de la végétation. En outre, si certains matériaux comme le bois se posent directement sur des lambourdes, d’autres comme le carrelage, la terre cuite, ou les dalles en pierre fine requièrent le coulage d’une dalle de béton comme support. D’autres installations comme l’évacuation des eaux de pluie nécessitent d’être étudiées dès le départ, par exemple en prévoyant de surélever légèrement la terrasse afin que l’eau s’écoule en dessous et que le sol reste toujours propre. De la même manière, l’éclairage ou une arrivée d’eau doivent être inclus dans le cahier des charges initial le cas échéant.

Les terrasses en bois, les plus prisées

Le bois naturel occupe toujours une place prépondérante dans les choix. On note un véritable engouement pour les essences exotiques 100 % naturelles, originaires notamment d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine. Ainsi, parmi les plus réputés, Ilomba, teck ou Ipé séduisent plus que jamais. Malgré leur prix légèrement supérieur, ces bois présentent l’avantage de leur imputrescibilité, de leur résistance et surtout de leur esthétique. Pour moins cher, on peut choisir entre les bois européens avec un net avantage pour le très classique pin, de préférence traité, ou les bois composites, mélange de bois recyclé et de résine ou de PVC, à l’aspect moins naturel mais durables et résistants. Quel que soit le type de bois, si ce matériau reste toujours aussi prisé, c’est aussi parce qu’avec une installation facile et un minimum d’entretien, il donne à la terrasse une beauté naturelle, chaleureuse et en harmonie avec la nature. Sans compter qu’il offre une grande liberté de styles et d’effets grâce aux parquets en lames, dalles caillebotis ou lames de lambris, alignées, croisées ou suivant un motif décoratif. Les essences naturelles peuvent perdre un peu de leur couleur d’origine, c’est leur moindre défaut.

Terrasses au charme naturel, en pierre ou en terre cuite

Les autres matériaux naturels, comme la pierre ou la terre cuite, remportent également un franc succès. Naturellement résistants, chaleureux, faciles à entretenir, ils représentent un investissement durable et comme les grands millésimes, ils s’améliorent en vieillissant en prenant un bel aspect patiné dans les tons d’ocre à rouille ou de gris. Dans le même esprit que pour le bois, on peut jouer sur l’irrégularité des pierres pour conférer un charme unique à la construction. Par ailleurs, la terre cuite ne craint pas les intempéries, et c’est son grand avantage comparé aux pierres. En effet, si le choix de la variété est extrêmement large entre autres entre marbre, granite, ardoise, leur degré de résistance, notamment au gel, diffère sensiblement. Leurs principaux inconvénients communs sont d’offrir une sensation moins agréable sous le pied, d’être glissantes en temps de pluie, et brûlantes au soleil, et moins résistantes aux chocs. Par ailleurs, la pose pour la terre cuite exige un savoir-faire particulier qui garantit sa résistance.

Les terrasses en béton décoratif, esthétiques et économiques

Parmi les revêtements artificiels, les deux plus fréquemment rencontrés sont le béton et le carrelage, le second étant généralement à poser sur le premier. Le carrelage peut ainsi être en pierre naturelle ou imitation, en céramique, faïence ou ciment, pourvu qu’il ne soit pas glissant. En mosaïque, en damier, en chevron, plusieurs types de disposition des carreaux sont possibles. Le revêtement le plus durable reste le béton, en une seule ou plusieurs dalles. Antidérapant, lui non plus ne requiert pas un entretien important. Cependant, de plus en plus, le béton n’est plus laissé à nu, car les revêtements de sol imitation naturel gagnent du terrain. Les fabricants n’ont de cesse d’améliorer la qualité de leurs produits. Imitation pierre ou bois, toutes les extravagances en termes de formats, de nuances, de tracés sont permises. De plus, ces nouveaux matériaux ne craignent plus ni taches, ni usure, ni gel. Finis les nettoyages fastidieux ! Aujourd’hui, les paysagistes modernes s’amusent à associer ces nouveaux revêtements avec des matériaux authentiques comme le bois, les galets, des pavés, en laissant la mousse tapisser le sol, charme auquel les amateurs de jardin au naturel ne résistent pas.