Accueil du site > Jardin > Différents modèles et types de terrasse

Différents modèles et types de terrasse

La terrasse est une construction aménagée à l’extérieur d’une maison, ou près d’une piscine. Elle peut avoir une toiture. Il existe une large gamme de matériau utilisable comme le bois, la pierre, le béton ou le carrelage pour cela. Le choix doit se faire en fonction du goût et du pouvoir d’achat de chacun en alliant la solidité et l’esthétisme. Sous certaines conditions, sa construction nécessite une préparation sur le plan administratif et le plan technique.

 

 

Avant de démarrer les travaux, le propriétaire doit faire une déclaration de construction auprès de la mairie si les dimensions de la terrasse sont inférieures à une hauteur de 60 centimètres et la surface dépasse les 20 mètres carrés. Aucune déclaration n’est requise pour les surfaces inférieures à 20 mètres carrés. Par contre, un permis de construire est nécessaire pour une hauteur dépassant les 60 centimètres. Sur le plan technique, le choix du matériau dépend de plusieurs facteurs dont le budget disponible, l’environnement et son décor et les conditions climatiques. Ainsi, la terrasse peut être en bois, en béton, ou avec un matériau naturel comme la terre cuite ou la pierre. Un traitement hydrofuge est indispensable pour les matériaux poreux et un traitement anti-dérapant permet de préserver la sécurité. La construction d’une terrasse exige une surface parfaitement plane et l’installation d’une dalle en béton est nécessaire pour certains revêtements.

Terrasse en bois et en béton

La terrasse en bois présente l’avantage d’être esthétique et rustique. La présence du label FSC garantit que son origine provient de l’exploitation d’une forêt gérée de manière rationnelle. Le bois utilisé est présenté sous forme de caillebotis ou de lames de forme rectangulaire qui se posent sur des lambourdes. Source de convivialité, une terrasse en bois s’harmonise avec un jardin. Marcher pieds nus sur cette surface est très agréable et aide à se détendre. Son principal inconvénient est d’être glissante lorsqu’elle est à l’état humide. Certaines espèces de bois exotiques sont particulièrement chères mais elles ont l’avantage d’être résistantes. Le bois de pin qui coûte moins cher doit subir au préalable un traitement en autoclave. En guise d’entretien, il est recommandé d’enduire des couches de fongicide et d’insecticide. Pour une terrasse solide, optez pour la terrasse en béton qui a une propriété anti-dérapante. Par ailleurs, il a l’avantage d’être facile à entretenir et offre une grande possibilité de finition. Contrairement au bois, le béton ne donne pas un effet naturel et convivial et manque de chaleur. Les dalles de béton gravillonné ont une très haute résistance et sont antidérapantes. Elles se déclinent en une large gamme de couleur et de taille de grains. Facile à utiliser, la pose consiste à les mettre en place sur du sable parsemé au-dessus d’une surface bien plane.

Terrasse en pierre naturelle, en terre cuite et en carrelage

La terrasse en pierre naturelle offre l’avantage de dégager beaucoup d’authenticité. C’est un investissement à long terme car elle est durable à l’utilisation. Cependant, elle peut être glissante et certaines surfaces peuvent présenter des rugosités. Il existe une variété de pierres comme le marbre, le granit ou l’ardoise mais le choix doit se faire en fonction de ce qui est disponible dans la région et du climat. Ainsi, l’utilisation des pierres rugueuses est à éviter pour les régions ensoleillées. Il faut prévoir une légère pente afin d’assurer l’évacuation des eaux de pluie. L’entretien de la terrasse en pierre consiste à l’application un produit hydrofuge pour empêcher le développement des mousses. L’utilisation du savon de Marseille avec de l’huile de coude permet la nettoyer de manière écologique. La terre cuite est aussi un matériau très prisé pour son aspect chaleureux de couleur ocre et sa très haute résistance. En effet, elle est insensible au gel et à l’humidité et sa durée d’utilisation peut atteindre 100 ans. Elle présente quelques inconvénients comme la difficulté à la pose, la sensibilité à la tâche et l’absorption de la chaleur pendant les journées ensoleillées. L’entretien de la terrasse en terre cuite consiste à un lavage à l’eau savonneuse et un cirage annuel. Pour les gens qui manquent de temps, la terrasse en carrelage est très facile à entretenir. Par ailleurs, les carrelages sont disponibles dans une large gamme de teintes, de tailles et de motifs. En pierre, en céramique ou en ciment, il appartient à l’utilisateur de bien choisir parmi les finitions disponibles : polie ou adoucie, lisse ou en écaille. Leur principal inconvénient est d’être glissant en temps pluvieux et ils peuvent présenter des éclats lorsqu’ils sont soumis à des chocs. Il existe plusieurs techniques de pose de carrelage comme le carrelage à joints contrariés, le carrelage en diagonale, le carrelage en damier et le carrelage en chevrons. Le carrelage en pose tapis est basé sur les jeux de couleurs et de disposition des carreaux. Pour entretenir une terrasse en carrelage, il suffit de passer un coup de serpillère humide.