Accueil du site > Bricolage > Les types de fenêtres : le choix du châssis et du vitrage

Les types de fenêtres : le choix du châssis et du vitrage

Le choix d’une fenêtre repose sur des critères tels que la résistance aux intempéries, le prix, l’entretien ou les conditions climatiques de la région.

 

 

Toute fenêtre est constituée d’un châssis et d’un vitrage. Le châssis peut être en bois, en PVC et en aluminium, mais ces matériaux peuvent également être associés pour former un châssis mixte. Le vitrage peut être simple, double, triple, à isolant acoustique ou thermique, anti-réfléchissant, ou chauffant.

Les fenêtres ont pour fonctions principales d’aérer et de donner de la luminosité à une pièce donnée. Pour bien choisir ses fenêtres, les critères de sélection doivent porter sur le système d’ouverture, le type de châssis, le type de vitrage, l’esthétique, la résistance, le prix, et la performance acoustique ou phonique. Il existe quatre systèmes d’ouverture de fenêtres : l’ouverture classique ou à la française avec deux battants qui s’ouvrent vers l’intérieur et se rabattent des deux côtés du cadre, l’ouverture coulissante des grandes baies vitrées avec des battants qui disparaissent intégralement dans le mur, l’ouverture basculante qui s’actionne sur un pivot central horizontal, et l’ouverture oscillo-battante qui s’ouvre verticalement vers le plafond.

Les types de châssis ou de porte-fenêtres

Les portes-fenêtres en bois confèrent de la chaleur et de l’authenticité à une pièce. Une porte-fenêtre fabriquée avec du bois de qualité, et régulièrement entretenue présente aussi une longévité satisfaisante. Des traitements de prévention, et une couche de finition visent à protéger le bois contre les intempéries. Cependant, il est recommandé de prévoir des rebords de toiture sur les fenêtres fortement exposés au soleil. Ces portes-fenêtres en bois peuvent être relustrées. Pour bénéficier d’un châssis en bois d’excellente qualité, le client devrait choisir les portes-fenêtres en bois dotées des labels NF, AEV et Acotherm avec indicateurs élevés. Le label AEV mesure la performance du bois en terme d’étanchéité à l’air, à l’eau et au vent tandis que le label Acotherm indique la performance du bois en terme d’isolation thermique et acoustique. Les portes-fenêtres en bois conviennent aux fenêtres de grandes dimensions.

Les portes-fenêtres en PVC sont pratiques, solides, isolantes, faciles d’entretien et s’achètent à un prix raisonnable. Ce sont cependant des matériaux difficiles à recycler et toxiques en cas d’incendie.

Les portes-fenêtres en aluminium sont parfaitement adéquats pour les grandes baies vitrées et sont performantes en terme de durabilité. Leur grand défaut réside dans leur piètre performance en matière d’isolation thermique. Mais, cette faiblesse peut être atténuée par l’utilisation d’un profilage à rupture de pont thermique.

Les types de vitrage pour les fenêtres

Les vitres insérées dans une porte-fenêtre peuvent être simples, doublées ou triplées selon les besoins d’isolation acoustique ou thermique qu’on veut pour les pièces auxquelles elles sont dédiées. Le vitrage à isolant phonique ou double vitrage est principalement utilisé pour isoler une pièce du bruit de l’extérieur. Pour plus d’efficacité dans les zones fortement bruyantes, les deux vitres situées côte à côte sont fournies en différentes épaisseurs. Le double vitrage peut également être composé de deux vitres différentes : une simple vitre et une vitre acoustique.

Il existe différents types de vitrage pour se protéger des grandes chaleurs et du froid. Pour se préserver de la chaleur, il est possible d’utiliser un vitrage teinté ou couvert de couches d’oxydes métalliques réverbérants. Ce dernier renvoie les effets solaires en les réfléchissant ou en les absorbant en partie. Pour se protéger du froid, il est recommandé de recourir à un double ou triple vitrage à faible émissivité. Ce dernier a pour fonction d’éviter que le froid extérieur ne s’infiltre dans la pièce et d’empêcher la chaleur emmagasinée à l’intérieur de la pièce de sortir. Pour permettre cette faible émissivité, une lame d’air supérieure à 10 mm est insérée par les fabricants entre les vitres. Le vitrage à faible émissivité est deux fois plus performant que le double vitrage ordinaire en terme d’isolation thermique.

Quant au vitrage feuilleté de sécurité, ce type de vitrage vise à protéger une pièce contre les infractions. En effet, il résiste grandement aux chocs et aux coups. En cas de casse, les éclats de vitre ne s’éparpillent pas sur le sol, ils restent attachés à un film plastique. Le vitrage feuilleté de sécurité est adéquat pour les pièces au rez-de-chaussée et en bordure de terrasse. Pour plus d’efficacité, il doit par ailleurs être associé à un châssis fortement résistant aux chocs.