Accueil du site > Maison > L’éclairage adapté à chaque pièce de la maison

L’éclairage adapté à chaque pièce de la maison

L’éclairage est un élément indispensable pour le confort et la sécurité à la maison. Toutefois, il faut adapter l’éclairage selon la taille de la pièce et la fonction même de celle-ci. Cela permet d’une part de maximiser la rentabilité des ampoules en économisant de l’énergie, mais aussi d’avoir les résultats escomptés.

 

 

Il existe plusieurs types d’éclairage dont certains conviennent beaucoup plus à un salon plutôt qu’aux escaliers tandis que d’autres mettent en valeur des bibelots.

Les pièces de la maison où la famille se regroupe le plus souvent seront éclairées avec une lumière indirecte. Cet éclairage d’ambiance créera en effet une sorte de convivialité et rendra la pièce plus chaleureuse. Le living et le salon seront alors éclairés de cette façon. Pour ce faire, il faut disposer par exemple un lustre au milieu du salon au niveau de la table basse et répartir plusieurs appliques à chaque coin de la salle. Lorsque le lustre est allumé, il est inutile d’allumer les appliques. La différence entre ces deux éclairages est que le premier renvoie la lumière à partir d’un point central, tandis que le second diffuse les rayons de chaque ampoule vers le centre de la pièce. Par ailleurs, pour économiser un maximum d’énergie, il faut calculer le rapport entre l’intensité de la lumière par mètre carré de surface sachant qu’une ampoule de 30 W à 35 W suffit à bien éclairer 1 m² pour une pièce comme le salon quelle que soit sa superficie.

Différences entre l’éclairage fonctionnel et l’éclairage focalisé

Disposer une ampoule à douille ou encastrer un spot à chaque coin de la pièce suffira pour éclairer une chambre à coucher. Le choix repose entre placer une ampoule à incandescence de 20 W ou une lampe halogène dégageant entre 14 et 17 W d’intensité pour 1 m². S’il y a un bureau, il faudra placer une lumière directe pour éclairer le plan de travail. Pour ce faire, il faut que l’éclairage soit en face du plan de travail pour ne pas faire de l’ombre. Ce type d’éclairage convient également aux ateliers de bricolage. Il est toutefois recommandé d’utiliser une ampoule d’une bonne intensité pour ne pas fatiguer les yeux ou éblouir le plan de travail. 90 W sera suffisante pour une ampoule à incandescence tandis que 70 à 80 W seulement si l’ampoule est halogène. L’éclairage focalisé pour sa part est nécessaire pour certains projets comme la lecture. La lumière sera directe et éclairera de manière latérale. Une veilleuse placée sur une table de chevet dans une chambre à coucher et un abat-jour près d’un fauteuil au salon sont deux exemples d’éclairage focalisé.

L’éclairage ponctuel et de dégagement

L’éclairage ponctuel se retrouve généralement plaqué sur les murs d’un couloir ou sur certains recoins du living. Ce genre d’éclairage sert en effet à mettre en exergue un objet en particulier comme c’est le cas pour un tableau accroché dans le couloir ou le vestibule. Il est toutefois à noter que la lumière doit être directe mais pas diffuse pour l’éclairage ponctuel, sinon, le bibelot ne sera pas remarqué. Un éclairage ponctuel sera entre autres parfait pour contrer la luminosité de l’écran d’une télévision dans le salon ou même dans les chambres à coucher. Ce genre d’éclairage sera placé derrière l’écran pour protéger les yeux de l’audience. Par ailleurs, puisque l’éclairage d’un dégagement comme un escalier ou une véranda s’utilise de manière ponctuelle, il est préférable d’utiliser une lampe à incandescence de 15 W ou une lampe halogène de 11 ou 13 W d’intensité. Si le dégagement fait plus d’un mètre carré, il suffit d’ajouter d’autres ampoules de même intensité pour chaque m² supplémentaire.

La puissance de l’éclairage pour les autres pièces

Il est utile de savoir que les ampoules halogènes sont plus intenses que les ampoules à incandescence bien que leur puissance soit manifestement inférieure à celles de ces dernières. Pour éclairer une cuisine, il faut choisir une intensité de lampe incandescente de 40 W ou à défaut une ampoule halogène dont l’intensité est comprise entre 30 et 35 W inclus par m². La cuisine est l’une des pièces maîtresses de la maison où la sécurité doit être renforcée par le biais de l’éclairage. C’est pour cette raison qu’elle sera davantage éclairée que les autres salles. Le garage pour les voitures, la cave ou le grenier seront éclairés avec une lampe à incandescence de 15 W par m² ou une ampoule halogène de 11 ou 13 W par m². Enfin, la salle d’eau jouira d’un éclairage de 30 W avec une ampoule incandescente et 23 à 27 W avec une ampoule halogène.