Accueil du site > Jardin > La technique de mise en place d’une pelouse

La technique de mise en place d’une pelouse

Disposer d’un espace ornementé d’une belle pelouse fait partie des éléments de décoration d’une propriété. Ainsi, de nombreuses personnes souhaitent mettre en place une pelouse.

 

 

Planter sa pelouse est facile à réaliser à condition de suivre les techniques de base. Par ailleurs, il faut également prendre soin de bien l’entretenir. L’installation de la pelouse passe par plusieurs étapes essentielles, dont le choix des semis et les travaux préparatoires du terrain.

Le choix du semis dépend du type de pelouse à installer. En effet, il existe différentes variétés de gazon adaptées à l’utilisation prévue de la pelouse. Ainsi, il y a le gazon pour aire de jeux et de sport et le gazon rustique. Pour pousser, la pelouse a besoin d’un sol fertile et bien entretenu. De ce fait, les travaux préparatoires du sol commencent par le nettoyage de la surface destinée à la pelouse. Cette étape consiste à enlever les mauvaises herbes, les cailloux et les ronces. Ensuite, le terrain doit être nivelé et recouvert d’une fine couche de terre pour le compostage. Pour assurer l’aération du sol, il est nécessaire de retourner la terre avec une bêche, pour cela l’épaisseur du labour doit être de plusieurs centimètres. Pour les grandes surfaces, l’usage d’un motoculteur permet de réaliser ces travaux en un temps record. L’utilisation d’un désherbant est conseillée pour éradiquer définitivement les mauvaises herbes. L’épandage de l’engrais est effectué quelques jours avant le semis ainsi, ainsi les éléments fertilisants ont le temps de bien s’incorporer dans le sol. Cette opération est suivie d’un bon arrosage afin de nourrir le sol et l’apprêter à recevoir le semis.

Le semis et l’entretien de la pelouse

Le semis consiste à incorporer les grains dans la terre, alors il faut prendre soin de les répartir d’une manière uniforme. Il existe plusieurs méthodes de semis, dont l’épandage manuel qui se fait avec un geste circulaire. La seconde méthode a recours à l’utilisation d’un rouleau à gazon. La mise en terre du semis est suivie d’un arrosage modéré. La durée d’installation de la verdure varie en fonction de la variété de gazon, elle commence à partir de 2 semaines après le semis. L’entretien de la pelouse consiste à tondre la surface lorsque la hauteur du gazon atteint une quinzaine de centimètres. Afin d’éviter le tassement des gazons, il est conseillé de tondre régulièrement tous les 10 jours, en veillant à garder les 2/3 de la longueur de chaque brin. Dès le début de l’automne, l’entretien consiste à répartir de l’engrais sur les parties abîmées de la pelouse. L’arrosage fait aussi partie des entretiens indispensables, particulièrement lorsque le sol est asséché sous l’effet du vent ou lorsque la température est au dessus de 20°C. En été, l’arrosage se fait de préférence le soir tandis qu’au printemps il est préférable d’arroser le matin. La fertilisation sert à garder la pelouse en bonne santé, pour les pelouses il est conseillé de faire un apport d’engrais à libération progressive. Le terreautage consiste à apporter du terreau au printemps, particulièrement pour les pelouses tondues au ras. En épandage sur une couche de 3 centimètres, cette opération a pour objectif d’assurer le développement optimal du système racinaire du gazon. Le roulage a une double fonction : le nivellement du sol après la mise en place de la pelouse et la mise en contact de l’herbe avec le sol afin d’assurer un bon enracinement. L’aération qui se fait au printemps et en automne doit être suivie d’un sablage pour combler les trous.

Quelques conseils utiles pour avoir une belle pelouse

La période idéale pour semer le gazon se situe au printemps, entre le mois de mars et le mois d’avril, car les semis ont besoin de chaleur et d’humidité pour se développer. Pour tondre la pelouse, l’utilisation d’une tondeuse avec une lame de qualité est primordiale pour éviter d’abîmer les jeunes pousses de gazon. La tonte doit se faire plus fréquemment au printemps et à l’automne. En été, elle doit être espacée afin que les plants puissent résister à la chaleur. Cette opération se fait sur une pelouse sèche dans le but de faciliter le nettoyage. Lors de l’arrosage, il faut apporter suffisamment d’eau, pour cela il faut 3 à 4 litres d’eau pour 1 mètre carré de surface. Pour la fertilisation, il faut prévoir un apport au printemps et un autre à l’automne, les quantités à apporter avoisinent les 5 kilogrammes pour 100 m² de surface. Pour une utilisation pratique, ces engrais sont disponibles en mélange avec un anti-mousse ou un désherbant sélectif. L’apport de terreau est recommandé lors de la rénovation d’une pelouse ou la mise en place de semis sur les parties dégarnies. Pour combler les parties dénudées, le regarnissage commence par le griffage du sol, l’élimination du gazon mort, l’apport de terreau et le nivellement de la surface. Le roulage doit se faire mensuellement, toutefois il ne faut pas en abuser sous peine d’imperméabiliser le sol. La scarification qui consiste à détruire la végétation est utile lorsque la pelouse a pris de l’âge et qu’il est indispensable de la remplacer.