Accueil du site > Jardin > La véranda, le nouvel espace privilégié de la maison

La véranda, le nouvel espace privilégié de la maison

En extension de la maison, en agrandissement d’une pièce comme la cuisine ou le salon, ou pour couvrir une terrasse existante, les motivations pour faire construire une véranda sont variées. D’ailleurs, en avoir une est de nos jours à la mode.

 

 

En offrant un espace additionnel confortable et extrêmement agréable, la véranda devient la nouvelle pièce à vivre, valorisant la maison. Elle est idéale pour profiter toute l’année de notre extérieur tout en bénéficiant des avantages de l’intérieur.

Les étapes préalables à la construction d’une véranda

Avant de se lancer dans la construction, qu’on le fasse soi-même ou qu’on la confie à un professionnel, il est important de se préoccuper des formalités administratives. Pour une surface inférieure à 20 m2, une déclaration de travaux déposée à la mairie suffit. Sinon un permis de construire est requis, et ce, même si la véranda ne comporte pas de fondations. Un délai d’environ un mois est nécessaire pour son obtention, le temps pour les autorités de vérifier que le projet est conforme aux règles d’urbanisme en vigueur dans la commune. Ensuite, bien qu’une véranda, notamment celles en kit soient relativement légère en fonction du matériau utilisé, il est indispensable qu’elle soit posée sur des fondations solides. Ces fondations servent à garantir la stabilité et la durabilité de la véranda dans le temps. Par ailleurs, elles ont un rôle crucial à jouer dans l’isolation et l’évacuation des eaux de pluie.

Par conséquent, il est recommandé de faire installer une dalle, de préférence au même niveau que le sol du bâtiment principal, puis de poser le même revêtement au sol afin d’assurer la continuité des deux constructions. Aussi, pour profiter au maximum des rayons du soleil tout au long de l’année tout en offrant une fraîcheur bienvenue en été, l’étude de l’implantation de la véranda et son orientation ne doivent pas être prise à la légère. Enfin, des éléments additionnels sont à prendre en compte, comme les stores et les volets roulants pour la sécurité, la ventilation.

Les vérandas naturelles en bois

Pour une véranda à l’aspect 100% naturel et chaleureux, le bois reste le matériau de prédilection. Esthétique, possédant d’excellentes qualités thermiques, il s’intègre parfaitement avec les extérieurs. De plus, la solidité de l’ossature bois permet d’installer un toit en tuiles, en ardoise ou en verre.

Il existe une grande variété d’essences de bois mais il est préférable de s’orienter plutôt vers les essences imputrescibles et de forte densité comme le chêne, le châtaigner ou le cèdre rouge. Des variétés moins résistantes peuvent également être utilisées à condition d’avoir été traitées au préalable. Au niveau de l’entretien, le bois n’est pas exigeant, l’enduit d’une lasure ou un vernis sur l’extérieur pour remédier à une décoloration et aux insectes suffit, et il est à renouveler tous les 2 ou 3 ans.

Les vérandas en aluminium, acier ou PVC

Du côté des matériaux artificiels, l’aluminium est le leader incontesté du marché, avec pas loin de 90% de projets réalisés complètement ou en partie avec ce matériau. Il réunit toutes les qualités recherchées pour ce type de construction : léger, résistant, inoxydable, solide, facile à manipuler, et d’entretien facile. Les possibilités de coloris en monocolore ou bicolore sont infinies pour une personnalisation maximale et faire harmoniser la véranda à la fois avec la façade de la maison et la décoration intérieure.

L’acier séduit aussi car il est durable, a une forte résistance qui lui permet de supporter d’importantes portées, tout en restant très souple, ce qui permet d’obtenir toutes les formes désirées. Indémodable, le fer forgé est le matériau royal, prestigieux, qui convient parfaitement aux demeures traditionnelles. Toutefois, ses capacités d’isolation sont réduites, ce qui exige des installations supplémentaires.

Le PVC permet également toutes les fantaisies en matière de formes, mais il n’est pas recommandé pour les vérandas de grandes dimensions ou les structures porteuses du fait de sa dilatation avec les changements de température. De plus, esthétiquement, il n’autorise pas les fantaisies de couleurs, supporte mal les rayons du soleil et vieillit moins bien que les autres matériaux. Par contre, il offre le meilleur rapport qualité/prix. En effet, il est proposé à 25% moins cher que l’aluminium par exemple, idéal pour les petits budgets. C’est également un excellent isolant, et son étanchéité permet de faire des économies d’énergie. Il est très apprécié pour les fenêtres, portes coulissantes, portes-fenêtres entre autres. Tous ces matériaux nécessitent très peu d’entretien : le PVC se nettoie avec de l’eau savonneuse, et l’acier ne nécessite qu’un traitement contre la corrosion.